vNOTES : Une nouvelle arme thérapeutique

Nov 17, 2022

Depuis novembre 2022 le Dr. Masson et le Dr. Léonard, tous deux chirurgiens gynécologues à l’Hôpital privé Francheville propose la cœlioscopie par voie vaginale, dénommée vNOTES (vaginal Natural Orifice Transluminal Surgery).

Avec cette nouvelle technique, développée en Belgique et introduite pour la première fois en Suisse aux HUG en 2020, nos chirurgiens réalisent des interventions fréquentes de chirurgie gynécologique (Hystérectomie, Salpingectomie, Ovariectomie, Salpingo-ovarientomie, Kystectomie), avec de nombreux avantages.

      • Quels sont les bénéfices pour les patientes ?

« Pour nos patientes, les avantages sont nombreux : absence de cicatrice, moins de douleur et par conséquent un recours moindre aux antalgiques, une durée d’hospitalisation réduite ainsi qu’une reprise d’activité presque immédiate. » rappelle le Dr. Masson, chirurgien gynécologue à l’Hôpital Privé Francheville et premier gynécologue à s’être formé à cette nouvelle technique.

Jusqu’à présent, cette intervention était effectuée par une incision du ventre, laparoscopie ou chirurgie vaginale conventionnelle. Une quatrième possibilité s’ouvre à nos patientes avec la technique vNOTES, c’est d’après le Dr. Masson, « une nouvelle arme thérapeutique, non négligeable… ».

      • Et pour le chirurgien ?

La nouveauté réside surtout dans l’équipement en silicone à usage unique, positionné à l’extérieur contre le vagin de la patiente et à travers lequel le chirurgien insère et positionne la caméra et les instruments, ce qui rend l’opération plus précise et plus rapide. L’opération est ainsi réalisée entièrement sous contrôle endoscopique.

      • Pour qui ?

Les principales contre-indications à cette technique sont l’endométriose, certains cancers gynécologiques ou encore les femmes n’ayant jamais eu de relations sexuelles. Mais cela reste à l’appréciation du chirurgien, « chaque patiente est unique… » rappel le gynécologue.

À ce jour, le Dr. Masson et le Dr. Léonard sont les seuls chirurgiens formés à cette nouvelle technique de chirurgicale sur le département.

Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à contacter leurs secrétariats.

Share This